Presse

  • Au-delà de tout genre, inclassable.[...]
    Une folie aussi élégante que drôle.

    Florence Luy au sujet de Désordres à la salle CO2 de Bulle (Suisse)

    +

    Samedi, avec Désordres, la compagnie 3e étage est venue insuffler un peu de folie à la salle C02. Oui, mais une folie aussi élégante que drôle.[...]
    Avec sa mise en scène imaginative, le spectacle de la compagnie est au-delà de tout genre, inclassable.Florence Luy, La Gruyère (Suisse)4 avril 2017

  • Ce spectacle jubilatoire, à la lisière du théâtre et de la danse, emporte le public par sa légèreté communicative

    Jean Couturier au sujet de Petites Virtuosités Variées au théâtre Claude Debussy de Maisons-Alfort

    +

    Le metteur en scène-chorégraphe donne libre cours aux mouvements, tout en gardant une vraie discipline corporelle. Ce spectacle jubilatoire, à la lisière du théâtre et de la danse, emporte le public par sa légèreté communicative. François Alu, Takeru Coste, Simon Le Borgne, Lydie Vareilhes et Clémence Gross interprètent cette pièce avec un réel bonheur.Jean Couturier, Théâtre du Blog1er février 2017

  • Ce qui est absolument bluffant c’est le niveau de technique, de création, d’interprétation et la personnalité artistique de l’ensemble des danseurs.

    Le Nombril du Vicomte au sujet de Désordres au théâtre d'Arcachon

    +

    Ce qui est absolument bluffant c’est le niveau de technique, de création, d’interprétation et la personnalité artistique de l’ensemble des danseurs (seuses) présent(e)s ce soir ; la claque que l’on se prend en assistant à ce spectacle n’en est que plus forte quand on compare cette impression de spectacle juste parfait à celle que l’on peut avoir en sortant des soirées de ballet « contemporain » [...]Le Nombril du Vicomte6 octobre 2016

  • La technique était parfaite. La scénographie était exceptionnelle par la qualité des lumières et la chorégraphie inattendue.

    Christian Visticot au sujet de Désordres au théâtre d'Arcachon

    +

    Au sortir du théâtre dont il n'était pas resté un siège libre, les spectateurs se disaient comblés par Désordres, le spectacle de Samuel Murez, chorégraphe de la Cie 3e étage, formée de danseurs et solistes de l'Opéra de Paris. Inutile de préciser que la technique était parfaite. La scénographie était exceptionnelle par la qualité des lumières et la chorégraphie inattendue, à l'instar de musiciens comme "le Quator" qui font entrer l'humour dans des disciplines artistiques où on ne l'attend pasChristian Visticot, Sud Ouest29 septembre 2016

  • Un clin d’œil virtuose et humoristique lancé au monde de la danse classique.

    Isabelle Trüb au sujet de Désordres au Kinneksbond, Luxembourg

    +

    La chorégraphie exubérante de Samuel Murez agrémente le vocabulaire classique traditionnel de nombreux styles de danse contemporaine. Elle développe également un langage corporel emprunté aux héros des films muets.
    Des enchaînements virtuoses et souvent inattendus lui permettent de créer des situations cocasses. Elles dérident avec une joie non dissimulée.Isabelle Trüb, Luxemburger Wort (Luxembourg)20 septembre 2016

  • "un pur moment d'enchantement [...]
    un petit bijou d'humour et d'inventivité"

    Annie Lebrun au sujet de Petites Virtuosités Variées au Vivat, Armentières

    +

    Un pur moment d'enchantement : c'est ce à quoi ont assisté les spectateurs venus en nombre au Vivat, dimanche après-midi.
    [...] un petit bijou d'humour et d'inventivité
    [...] magnifique de maîtrise !Annie Lebrun / La Voix du Nord, édition d'ArmentièresOctobre 2012

  • "le public était déchaîné [...]
    une expérience extraordinaire"

    Charles Guiliano au sujet de Désordres, en tournée au Canada et aux US en 2011

    +

    Le public était déchaîné.
    […] A mesure qu’on avançait dans le programme, celui-ci passait du sublime à l’absurde, et de l’absurde au sublime.
    […] Une expérience extraordinaire.Charles Guiliano / Bershire Fine Arts
    (traduit de l'anglais)
    Juillet - Août 2011

  • "danse d'un niveau hors-du-commun [...]
    art de la mise en scène ensorcelant"

    Bess Hochstein au sujet de Désordres, en tournée au Canada et aux US en 2011

    +

    Une aventure terpsychoréenne pleine de surprises et de plaisirs, sans parler de danse d'un niveau hors-du-commun, d'inventivité chorégraphique, de jeux de lumière et de paysages sonores évocateurs, et d'un art de la mise en scène ensorcelant.
    […] La soirée est un recueil varié et délectable de styles et de créativité chorégraphique.
    […] Les danseurs sont tellement bons : forts, précis, charismatiques et pétris de technique.Bess Hochstein / Rural Intelligence
    (traduit de l'anglais)
    Juillet - Août 2011

  • "une beauté surhumaine
    […] une soirée hors-norme"

    Janine Parker au sujet de Désordres, en tournée au Canada et aux US en 2011

    +

    Les descendants suprêmes de la lignée classique déploient leur virtuosité avec un élan stupéfiant et un parfait naturel.
    […] Un génie insouciant
    […] Une danse d’une spontanéité captivante
    […] Une beauté surhumaine
    […] Une soirée hors-norme Janine Parker / the Boston Globe
    (traduit de l'anglais)
    Juillet - Août 2011

  • "loufoque et pourtant à couper le souffle"

    Tresca Weinstein au sujet de Désordres, en tournée au Canada et aux US en 2011

    +

    3e étage […] marque un nouveau pas dans l’évolution du ballet, projetant une forme artistique vieille de plusieurs siècles en plein XXIème siècle. Appelons ça le Ballet 2.0.
    [...] Ce qu’a créé Murez est frais et pourtant intemporel, sérieux et décalé, plein d'autodérision sans perdre ni émotion ni cohérence. Son approche du ballet (et de la danse contemporaine) est à l’opposé des froufrous ; elle est magistrale, athlétique, agile et souple avec des transitions fluides et un humour corporel subtil.
    […] Loufoque et pourtant à couper le souffle
    […] Le charme de la compagnie prend source dans son équilibre humoristique, sa générosité et son incroyable maîtrise de la danse.
    Tresca Weinstein / Albany Times Union
    (traduit de l'anglais)
    Juillet - Août 2011

  • "du grand art, un chef-d’œuvre"

    Michel Odin au sujet de La Valse Infernale

    +

    Nous eûmes la chance de voir aussi La Valse Infernale, dernière création de Raul Zeummes [...] Alors là, le spectateur ne rêve plus, il reçoit un coup sur la tête !
    Il voit du jamais vu, il ne sait plus ou poser son regard tant il y a de mouvements, de danses ascendantes et trépignantes qui s'emparent de cette attention que le spectateur ne peut jamais relâcher tant il est pris par l'excellence de tout ce qui se passe.
    Interprétation d'une qualité exceptionnelle, danseurs stupéfiants, et souriants aux saluts avec une confondante politesse.
    Du grand art, un chef-d’œuvre.Michel Odin / European Dance News n. 246

    Février 2010

  • "toutes les critiques semblent unanimes
    [...] mieux, elles sont dithyrambiques !"

    Guy Rullière au sujet de Virtuosités Variées

    +

    Toutes les critiques semblent unanimes [...] Mieux, elles sont dithyrambiques !
    Humour, créativité, sens de l'improvisation, [...]
    Le spectacle [...] s'intitule "Virtuosités plus variées".Guy Rullière / Le Dauphiné Libéré Avril 2008

  • "un pari réussi avec brio"

    France de Vogüe au sujet de Virtuosités +..., au Théâtre Alexandre Dumas de St-Germain-en-Laye

    +

    Un pari réussi avec brio.[...] Les interprètes furent brillants par leur présence scénique et leur précision gestuelle. [...] Cette représentation montra des danseurs particulièrement mobilisés et motivés. Ils furent magistraux dans les différents registres qu'ils abordèrent au cours de la représentation.[...] Le titre de ce spectacle "Virtuosités +..." fut largement illustré et démontré.France de Vogüe / European Dance News n. 215Juillet 2007

  • "la meilleure preuve de la vitalité et de l’enthousiasme de toute une nouvelle génération"

    Gérard Mannoni au sujet de Virtuosités +..., au Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison

    +

    Un groupe de danseurs appartenant à quasiment tous les degrés de la hiérarchie de notre première compagnie nationale [...] propose un programme éclectique et brillant.
    Un grand succès mérité.[...] Le public de Rueil-Malmaison est ravi. On le comprend, car ce genre de soirée où tradition alterne avec créativité, surtout de la part de jeunes artistes au talent évident, est la meilleure preuve de la vitalité et de l’enthousiasme de toute une nouvelle génération.Gérard Mannoni / altamusica.comJuin 2007

  • "Murez a une réelle identité en tant que créateur [...] Son style est unique"

    Patricia Boccadoro au sujet d'Epiphénomènes

    +

    Murez a une réelle identité en tant que créateur [...] Son style est unique [...] Une fois qu'il trouve son histoire, il semble connaître instinctivement le vocabulaire, les éclairages et la musique justes pour traduire son propos, incorporant dans ses oeuvres un sens du divertissement rare dans le ballet de nos jours.Patricia Boccadoro / culturekiosque.com
    (traduit de l'anglais)
    Septembre 2006

  • "une performance surréelle [...]
    parmi les plus applaudis de la soirée"

    Jacopo Astarita au sujet d'Epiphénomènes, à l'Amphithéâtre de l'Opéra Bastille

    +

    une performance surréelle [...]
    raffinement et sens de l'humour [...]
    un comique irresistible [...]
    parmi les plus applaudis de la soiréeJacopo Astarita / portalinus.it
    (traduit de l'italien)
    Août 2006

  • "la voix, le mime, le jeu d'un regard ou une intonation peuvent habiller la danse, la rendre à la fois poétique et percutante"

    Jérôme Frilley au sujet d'Epiphénomènes

    +

    Samuel Murez, [...] avec Epiphénomènes, se place en véritable auteur. Un geste vrai, pensé, à la fois libre, réfléchi, et non dénué d'humour, permet de s'identifier et nous renvoie à nos propres expériences. [...] [il] nous révèle comment la voix, le mime, le jeu d'un regard ou une intonation peuvent habiller la danse, la rendre à la fois poétique et percutante. [...] le public [...] se laisse prendre à son humour corrosif, subtil et tendre.Jérôme Frilley / European Dance NewsAoût 2006

  • "Murez est aujourd'hui le plus intéressant des jeunes chorégraphes à Paris."

    Ekaterina Belyaeva au sujet d'Epiphénomènes, à l'Amphithéâtre de l'Opéra Bastille

    +

    "Murez est aujourd'hui le plus intéressant des jeunes chorégraphes à Paris."Ekaterina Belyaeva / Vremya n.132
    (translated from Russian)
    Juillet 2006